Partir à l’assaut de la sauvage et magnifique terre éthiopienne

L’Éthiopie constitue une des destinations les plus riches du monde. En effet, tant d’un point de vue culturel que de celui environnemental, le pays a beaucoup à offrir. Cette partie de l’Afrique regorge de site historique et dispose d’un patrimoine naturel important. Cela en fait un lieu de vacances idéal pour tous les goûts.

Visiter le nord de l’Éthiopie : une terre célèbre au charme toujours renouvelé

Tous les recoins du pays proposent des sites touristiques exceptionnels. Le Nord ne déroge pas à la règle. Cette région conserve beaucoup de vestiges de l’histoire éthiopienne. L’ancienne ville d’Aksoum plonge les visiteurs dans l’épopée religieuse du pays. Les stèles géantes conservent jalousement des gravures qui ne sont toujours pas entièrement décryptées. Dans cette même optique, les églises de Lalibela montrent le profond attachement des Éthiopiens à la religion. Une multitude d’églises constituent autant de patrimoines culturels intéressants à visiter dans le pays. Pour s’émerveiller face à la nature, rien de tel qu’une visite dans le parc National des Simiens. De nombreuses espèces endémiques s’y sentent protégées et s’y épanouissent. Les plus célèbres sont les singes Geladas.

La traversée du Sud éthiopien pour ceux en mal d’authenticité

Bien que le Nord soit sa région la plus connue, son extrémité sud réserve bien des surprises. Les touristes admirent d’autres stèles impressionnantes à Tiya. Cette partie du pays représente une occasion idéale pour aller à la rencontre des peuples autochtones. Les villages konso, par exemple, intriguent par la force de leurs constructions. Plusieurs autres villages traditionnels jonchent les routes du sud du pays. Les peuples de la vallée de l’Omo attirent par leur authenticité. Au-delà de leurs parures originales, c’est leur mode de vie qui devrait attirer l’attention. Certaines agences comme ethiopie prestige voyages organisent des circuits centrés sur ces tribus. Le visiteur aurait beaucoup à apprendre de la relation que ces tribus entretiennent avec la nature.

Discrète, mais magnifique, l’est de l’Éthiopie se comporte en diva

Il faut dire que le Nord et la capitale : Addis-Abeba concentre énormément de potentiel touristique. Cela laisse peu d’espace pour les autres régions. Cependant, l’Est du pays abrite une perle assez connue quand même. Il s’agit de la ville de Harar. L’UNESCO la classe patrimoine mondial de l’humanité, à cause sûrement de sa pluralité. La cité a fait de sa position isolée une force. Celle appelée quatrième ville sainte de l’Islam fait obligatoirement partie des circuits proposés par ethiopie prestige voyages ou d’autres agences. Elle concentre pas moins de 80 mosquées et de plusieurs centaines de sanctuaires. La culture française y fait un clin d’œil par le biais de la maison Rimbaud. Ce musée se dédie à l’artiste qui a fini sa vie en Éthiopie.

Richesses cachées, mais bien exploitées dans le sud du pays

L’ouest du pays fait face à des conflits et se retrouve négligé du point de vue touristique. Cela est fort dommageable au regard de toutes les richesses naturelles qu’il abrite. La réserve de biosphère de kafa est le lieu de naissance du célèbre coffea arabica sauvage. Quelques 5000 de variétés de café existent dans ce lieu. Voilà pourquoi l’UNESCO aide à y développer des projets de gestion participative de la forêt. Ces modèles font de l’ouest de l’Éthiopie une destination idéale pour l’écotourisme. Énormément d’ethnies se pressent aussi dans ce coin du monde. Il est très intéressant de voir autant de cultures vivre en harmonie tout en respectant chaque différence.